Hotel d’Escoville – 12 Place Saint Pierre – 14000 CAEN – Tél. : 02 31 86 14 16

Publications

Les archives

Les archives de l’Académie sont largement virtuelles, puisque notre siège de l’hôtel d’Escoville a brûlé lors du bombardement de 1944 qui a détruit la plus grande partie du centre ville.
De notre riche bibliothèque ne subsistent guère que les ouvrages dont nous avons fait don à la bibliothèque municipale ; on les reconnaît à ce qu’ils portent notre estampille, et nos membres peuvent les emprunter pendant un mois (Comptes rendus, tome 5, p. 66). Nos comptes rendus de séances subsistent en effet : ce sont cinq volumes manuscrits in-folio (cote 204 in fol. 1/573) (1809-1816, 1816-1835, …) entrés dans le fonds normand de la bibliothèque de Caen la Mer, dans des conditions moins claires – il semble que l’un d’entre eux au moins ait été versé par erreur au titre des archives personnelles de notre secrétaire perpétuel Lavalley. Il y a aussi des registres de présence (1808-1884, 1884-1906, 1907-1932 et 1944-1987 ; les deux suivants sont à notre siège).
La collection de nos Mémoires est digne d’intérêt. L’ensemble de la collection depuis 1806 se trouve au siège de l’Académie, avec quelques lacunes que peuvent combler soit la bibliothèque de Caen soit les Archives départementales du Calvados. On peut se procurer certains numéros des 150 dernières années à la librairie l’Echo des Vagues (www.lechodesvagues.com) ou aux Archives. Une édition électronique, pour laquelle plaidait Marie-Ange Collin dans la Revue Administrative de janvier 2006, faciliterait la consultation. Nous avions commencé à évaluer la possibilité et le coût d’une telle numérisation. Nous pouvons ponctuellement, avec le scanner dont nous disposons grâce à une subvention de la direction régionale des affaires culturelles, saisir tel ou tel article – on verra plus loin un essai. Mais nous avons appris que la BNF avait entrepris cette tâche. Nous en sommes profondément satisfaits, après une première réaction d’agacement comparable à celle de M. Jeanneney, président de la BNF, quand Google prétend numériser son fonds. Notre tâche se bornera donc à effectuer le travail pour les quelques volumes qui manquent à la BNF.

Notes explicatives de la table